© Bob Fenner

Poissons-chirurgiens du genre

Zebrasoma

Liens vers articles sur : Zebrasoma flavescens; genres Acanthurus, Ctenochaetus et Paracanthurus.

De tous les genres de Poissons-cbirurgiens, les sept espèces de Zebrasoma forment le nec le plus ultra.  Les Naso? Elles deviennent trop grandes. Acanthurus? Elles sont trop exubérantes pour le bien des autres cohabitants.  Prionurus?   Ces poissons deviennent aussi excessivement grands; méchants... et venimeux!  Le Chirurgien bleu à queue jaune (Paracanthurus) et les Ctenochaetus sont tout aussi bons , du moins est-ce mon avis.

Ah, les Zebrasoma... : robustes, beaux, tous semi-paisibles.  Ces Chirurgiens en forme de disque sont les plus adaptables de la famille; acceptant aisément  toutes sortes de nourriture d'aquarium, s'ajustant sur les petits volumes que sont les aquariums; présentant un haut degré de résistance et de réponse aux traitements des maladies.

Vous lirez ci-après mon opinion sur les Zebrasoma, comment les manipuler,  leur carte d'identité et surtout :comment sélectionner des spécimens valables et les détenir proprement. 

Classification : Taxonomie, relations avec d'autres groupes.

Les septante-deux (soixante-douze si vous préférez) espèces de Chirurgiens décrites qui composent la famille des Acanthuridés sont divisées en deux sous-familles, trois tribus et six genres sur la base du nombre (différents) de rayons épineux et mous dans leurs nageoires et le nombre et la mobilité des épines pré-caudales. Le nom vernaculaire de la famille dérive de ces appendices acérés comme des scalpels; "acanthus" étant un mot grec traduit par "épine".

Les Zebrasoma comportent sept espèces présentant un museau pointu brisant la géométrie d'un corps discoïdal  entouré de nageoires formant voile,  poissons au pédoncule épineux simple. Leurs "scalpels" sont mobiles et  ils savent les employer.


Revue des espèces.

Zebrasoma desjardinii  (Bennett 1835), Le Chirurgien de Desjardin. Voir ce poisson et Z. veliferum  en même temps pourrait vous faire croire que vous voyez double; ils sont très semblables de couleurs et de schéma.  Le Chirurgien de Desjardin arrive dans le commerce principalement de l'Océan indien ou de la Mer Rouge, un moyen de distinction nous est donné par l'origine du spécimen (ou le coût).  Il a également quelques rayons de nageoires dorsale et anale en moins (28,29d et 22-2a contre 29-33d et 23-2a pour l'espèce du Pacifique) si vous pouvez amener le spécimen à identifier à se tenir coi.  En fait, la différence la plus perceptible réside dans les dessins de  la queue.  Le spécimen du Pacifique est blanc, jaune et gris réunis, et Desjardin est foncé avec les taches jaunes blanchâtres. Adulte à gauche, juvénile à droite.

Notre ancien grossiste avait l'habitude d'ajouter un Chirurgien jaune dans la plupart de chaque envoi d'eau de mer.  Avec leur couleur jaune d'or remarquable, leur nature robuste et leur nage active, les Chirurgiens jaunes ont toujours été d'agréables compagnons en aquariophilie marine.  Les nôtres sont originaires de Hawaii.  Les Z. flavescens composent la majorité des poissons partant de Hawaii, sans chauvinisme aucun, je déclare qu'ils présentent la qualité la meilleure.

 

Zebrasoma flavescens (Bennett 1828).  Le Chirurgien jaune est un standard en aquariophilie marine si jamais il en fut un.  Seules certaines gracieuses espèces de Demoiselles parviennent à le supplanter dans les aquariums.  Allure discoïdale, taille : jusqu'à 20 cm en liberté.

 

 

 

Zebrasoma gemmatum (Valenciennes 1835), le Chirurgien-voile ponctué ou .... gemmé; une espèce aux noms vernaculaire et scientifique bien appropriés, c'est-à-dire, gemmé; aussi rare, beau et cher qu'une pierre précieuse.  Cet endémique de l'Océan Indien est rarement importé en Occident  et c'est bien dommage.  Il est aussi robuste que n'importe quelle autre espèce de Zebrasoma et c'est un vrai bijou.

 

 

 

Zebrasoma rostratum (Gunther 1875), le Chirurgien à rostre.  Limité au Pacifique, îles de la Polynésie française, Tuamotus, Société et Pitcairn. Sous beaucoup d'aspects, c'est une version juste plus foncée et à long museau de Zebrasoma scopas ou de Zebrasoma flavescens avec un rostre pouvant atteindre jusqu'à 30 % de la longueur totale du corps.  Comme ces derniers, il s'agit d'un poisson de récif robuste et peu exigeant.

 

  Zebrasoma scopas (Cuvier 1829), Chirurgien-voile brun, Chirurgien à balai ou encore Chirurgien à robe sombre.  Les spécimens aperçus. l'ont été aussi brillamment jaune que des Z. flavescens   et aussi foncés qu'un Z. rostratum .  Car les juvéniles ils sont notoirement variables en livrée, avec le devant coloré évoluant vers des taches et des lignes  variables foncées. Des croisements occasionnels aux teintes "sales" entre les deux formes bicolores et le Zebrasoma flavescens se sont produites à la frontière de leurs distributions respectives contiguës qui s'étendent largement dans l'Indo-Pacifique.

Zebrasoma scopas: subadulte aux Iles Maldives

Zebrasoma scopas : adulte en captivité

Zebrasoma veliferum (Bloch 1795), le Chirurgien voilé du Pacifique.  Provient des Philippines et de l'Indonésie, les meilleurs nous viennent cependant de Hawaii, de Ceylan et d'autres endroits du Pacifique oriental. Certains l'appellent le Chirurgien voilé par excellence à cause de ses magnifiques nageoires dorsale et anale à l'aspect particulièrement surdimensionnés quand ces poissons sont jeunes. Voici un jeune de 5 cm aux Fiji et un plus grand (25 cm) de Hawaii. 

Zebrasoma xanthurum (Blyth 1852), Acanthure à queue jaune ou pourpre .  Le Zebrasoma xanthurum est capturé en Mer Rouge et dans la partie septentrionale du Golfe d'Aden.  C'est un poisson d'aquarium magnifique, robuste et facilement reconnaissable au corps pourpre bleuâtre et aux nageoires pectorales et caudale jaunes. Un régime approprié est primordial pour maintenir les couleurs somptueuses de ce superbe poisson.

Z. xanthurus : exemplaire d'aquarium

Z. xanthurus : couple en Mer Rouge


Distribution.

Ces poissons se retrouvent sur les récifs peu profonds de la côte Est de l'Afrique au Nord à la Mer Rouge via l'espace Indo-Pacifique jusqu'en Océanie finissant à l'Est aux les îles hawaïennes.  Absents dans le Pacifique occidental et dans l'Atlantique.

Taille.

Après avoir plongé avec ces poissons dans les mers tropicales du monde, j'ai vu à quel taille les Zebrasoma peuvent arriver.  Pensez-vous que vous avez vu de grands Chirurgiens?  Sortez votre règle; Les jaunes atteignent 20 cm; les pourpres et les noirs ' plus de 30 cm, et Z. Desjardinii plus de 35 cm de longueur totale.

Choix : général et spécifique.

J'emploie cinq critères sélectifs lors de l'acquisition de Zebrasoma :

Conditions environnementales.

Habitat.

Bien que les Zebrasoma soient légèrement plus petits et moins territoriaux que les autres espèces d'Acanthuridés, ces Chirurgiens exigent de grandes quantités d'espace pour être à l'aise. Un volume de 200 litres est le minimum absolu pour y garder un poisson de cette espèce.

Dans l'intérêt de tout votre cheptel, un maximum de cachettes et de recoins devra être présent pour permettre aux Zebrasoma de s'y réfugier s'il le jugent utile.  Les squelettes d'Acroporidés sont particulièrement appréciés.

Chimie / Physique.

De tous les Chirurgiens, les espèces de Zebrasoma montrent la plus grande tolérance à l'égard des variations des paramètres de l'eau.  Néanmoins le pH devrait être maintenu entre 8,0 et 8,4 ; la température devrait tourner entre 24°C pour le minimum et 27°C pour le maximum.

Pour des raisons de coût d'entretien et de prévention des maladies, beaucoup de gens gardent ces poissons à de basses densités (1,020, moins même). Ceci est généralement possible sans accroc, sauf pour le Zebrasoma xanthurum prélevé en Mer Rouge.  Ce poisson apprécie  une densité plus élevée et plus constante(1025-1027).

Filtration.

Vous parlez d'un paradoxe... les Chirurgiens voile d'une part exigent des systèmes stables et âgés avec des diatomées, une croissance d'algues et des détritus... alors que de l'autre, ils veulent des eaux peu chargées en déchets et un haut pourcentage  d'oxygène dissous.

Mettez tous les atouts de votre côté en leur fournissant un fort mouvement d'eau (plus de quatre passages par heure) et une aération vigoureuse.

Comportement, Territorialité.

Le mieux est d'appliquer la règle : un individu par espèce et par système.  Mis à plusieurs, ils se battront avec ceux de leur espèce et très souvent avec des Chirurgiens d'autres espèces aussi, pouvant blesser sérieusement d'autres poissons leur ressemblant de trop près, même dans des grands bacs de plus de 500 litres!

Au cas où vous êtes déterminé à garder plus d'un Zebrasoma ou conspécifiques ensemble, achetez-les en tant que groupe, en provenance si possible d'un même bac du même revendeur, et introduisez-les ensemble. Leur perception exacerbée de la territorialité fait que ces poissons devront être placés dans un nouveau système en édification en tout dernier lieu; cela permettra aux autres habitants de s'affirmer dans l'environnement confiné de la captivité.

Je diffère avec d'autres auteurs au sujet du caractère hargneux des Zebrasoma vis-à-vis d'autres poissons. En groupe, ils sont moins dangereusement harcelants; dans la plupart des cas leurs allures de défi sont plus destinées à la galerie que suivis d'effet, de là l'utilité de prévoir des cachettes en suffisance pour les victimes éventuelles.  Elles permettront les retraites stratégiques temporaires.

Mais je serais incomplet si je ne mentionnais pas que, comme d'habitude, rien ne remplace l'observation soigneuse. Des "volte faces" d'intimidation de courtes durées sont normales. Les batailles prolongées exigent la séparation immédiate des parties belligérantes ou alors ce sera sans rémission la perte d'un poisson.

Introduction, acclimatation

Les petites espèces sont en général utilisées le plus souvent dans les systèmes dits "à poissons uniquement", je vous signale que j'en ai aperçus dans des bacs récifaux et c'était tout à leur avantage!   Les Zebrasoma sont imbattables sur les plans palette de couleurs et contrôle des algues mais comme le dit l'adage : "Un homme prévenu en vaut deux.", il peut arriver qu'ils picorent des invertébrés et grandissent parfois étonnamment vite et, in fine, tout naturellement ils se délectent de toutes les algues, Caulerpes comprises! 

Il est préférable de placer ces poissons, comme tous les Chirurgiens, en dernier dans votre système, après avoir assuré le vieillissement et la stabilité du système.  L'abondance de cachettes allant de pair avec assez d'espace devrait permettre à vos Chirurgiens de s'acclimater rapidement et ils ne devraient en principe craindre d'attaque d'aucun autre poisson sauf peut-être des plus mauvais "garçons" de votre collection.

Relations proie/prédateur.

Bien qu'ils soient pourvus de nageoires épineuses, de scalpels sur le pédoncule caudal, et qu'ils puissent être ciquatoxiques  (toxiques pour la consommation par d'autres poissons ou par l'homme), les poissons prédateurs mangent des Chirurgiens.

Mesurez plutôt deux fois qu'une les gueules de vos mérous, murènes et des poissons-scorpions avant d'introduire vos Zebrasoma.

Reproduction, dimorphisme sexuel.

Excepté le cas des Zebrasoma scopas dont les mâles changent sensiblement de couleur pendant la reproduction et sont en fait un peu plus grand que les femelles, et les mâles de Zebrasoma rostratum  qui portent des appendices sétacés blancs (brins) avant leurs scalpels, les Poissons-chirurgiens du genre Zebrasoma présentent peu de dichromatisme ou dimorphisme sexuel  (couleur ou différences structurales entre les mâles et les femelles).

La reproduction chez les espèces de Zebrasoma se produit par paires et par bancs, deux poissons ou plus nageant rapidement vers la surface pour y libérer leurs gamètes.  Les larves planctoniques dérivent avec les courants pendant une période allant de quelques semaines à quelques mois, comptant sur la bonne fortune pour les amener dans les eaux d'un récif propice.

Alimentation, nourritures, nourrissage : types, fréquence de nourrissage, volume à donner et déchets alimentaires.

Les Zebrasoma sont de célèbres herbivores; en liberté ils se sustentent de micro et/ou de macro-algues.  En captivité toutefois, ils font leurs délices de tout ce qui leur tombe sous la dent, végétaux ou viandes, à leur donner un peu à la fois mais souvent.

Les nourritures végétales peuvent se composer d'algues normales, se développant dans votre système ou dans des bacs spécialisés, celles qui sont préparées pour la consommation humaine ou transformées en flocons, granulés pour l'alimentation des poissons.   Des végétaux terrestres(croissant sur la terre ferme) peuvent faire partie de ces mélanges. Si vous utilisez du brocoli, des épinards et autres, congelez-les ou blanchissez-les à l'eau bouillante pour les ramollir.

Beaucoup de problèmes comportementaux sont évités en offrant de la verdure à tout moment et en accordant ainsi aux poissons quelque chose à grignoter plutôt que de tenter de se harceler l'un l'autre.  C'est un avantage primordial dérivé par l'offre quotidienne de laitue pratiquement non nutritive.  Un feuille congelée, cuite, passée au micro-onde ou bouillie  peut facilement être offerte sur une agrafe spéciale ou être fixée à une pierre facile d'accès, ce qui vous permettra d'enlever les restes inutilisés.

Une note concernant la "grève alimentaire", où sans raison aucune, un poisson renoncera à s'alimenter.  Ceci se produit parfois avec les Zebrasoma. Si le vôtre semble "s'être mis au carême" et a arrêté de manger, ne vous inquiétez pas trop.  Très souvent et rapidement, il reprendra l'alimentation, en rembourrant son périmètre ventral.  Vérifiez la chimie de l'eau de votre système, essayez un changement d'eau, un nouvel aliment vert... ces façons de faire redémarrent souvent l'alimentation.  Comprenez que ces poissons passent par des périodes d'abstinence de façon toute naturelle en liberté, stockant la graisse dans les cavités du corps prévues à cet effet par Dame Nature.

Maladies : infectieuses, parasitaires, nutritionnelles, génétiques et sociales.

Les espèces de Zebrasoma sont tout aussi sensibles aux maladies des poissons marins comme le "point blanc" et le "velours" (Amyloodinium) que les autres Poissons-chirurgiens; elles sont d'une part plus réceptives aux effets bénéfiques des traitements curatifs habituels et d'autre part moins sensibles à leur toxicité. Les composés de cuivre, les colorants et les préparations de formaline-formaldéhyde utilisés durant  la quarantaine(souhaitable) assureront l'élimination de ces protozoaires indésirables et dangereux avant l'introduction dans votre système principal.

Une remarque au sujet de la maladie dite  "de la tache noire", atteignant les Chirurgiens jaunes en particulier.  Mon "vieux" compagnon de chambre gradué d'école, Mike Kent avec l'aide de  Andy Olson a établi le cycle de vie libre de ce vert plat turbellarié. Cette petite espèce de commensal/parasite (Paravortex), peut "être facilement essuyée" des nouveaux poissons par un bain dans l'eau douce d'une durée de quelques minutes, avec ou sans autres additifs chimiques.

Les désordres alimentaires des Zebrasoma sont si communément une cause de déformation de la tête et de décès que nous les mentionnerons ici comme maladie qui peut être évitée et traitée. La recherche a prouvé que l'insuffisance en vitamine A  et en  vitamine C est la cause (ou y est du moins associée) de la perte de couleur de la tête et à l'érosion de la ligne latérale.  Cet état de choses peut être inversé et même éliminé par l'adjonction de ces vitamines au menu de vos poissons.  Quelques amateurs utilisent un supplément chimique spécifique à la nourriture; d'autres se fondent sur des sources normales ou végétales terrestres  (brocoli, carottes...) comme source.

Conclusion.

Tant la robustesse, l'adaptabilité, la nature paisible, l'acceptation des aliments préparés et leur beauté font qu'il n'est pas difficile mais impossible de supplanter les Chirurgiens du genre Zebrasoma en aquariophilie marine. Tout ce que ces poissons demandent est un espace proportionné, quelques algues et un décor fournissant des refuges.  Faites les cohabiter avec d'autres poissons pacifiques et votre système sera un joyau qui fera envie.