© Bob Fenner

Poissons-chirurgiens

du genre

Acanthurus

Ci-contre :

Acanthurus dussumieri

Cliquez ci-dessous sur le lien vous dirigeant vers un autre sujet.

genre Ctenochaetus genre Zebrasoma genre Naso genre Paracanthurus
Acanthurus japonicus Acanthurus nigricans Acanthurus sohal  

Combien de Poissons-chirurgiens connaissez-vous dans le genre Acanthurus? Il y a Acanthurus nigricans et Acanthurus japonicus, les Chirurgiens à queue rouge, à poitrine blanche et quelques autres? Hé là, ne pas frauder en regardant ci-dessous. Toutes comprises, il y a environ quarante espèces décrites avec deux "imitateurs" souvent confondus avec des anges nains!

Certains Acanthurus font de robustes spécimens captifs, d'autres ont une triste réputation (justifiée ou non);  la plupart des espèces est trop mal connue pour être pouvoir être jugée jusqu'à maintenant.  Je présenterai ma version de qui est "bon", "mauvais" et "sans idée"; comment choisir et maintenir les Chirurgiens du genre Acanthurus.

Classification : taxonomie, relations avec d'autres groupes.

La famille des Acanthuridés comporte six genres et environ septante-deux espèces. Beaucoup sont des poissons importants tant sur le plan de la nourriture humaine que dans notre passe-temps.  Pensez aux autres genres qui incluent le Chirurgien jaune et d'autres Zebrasoma, le Paracanthurus bleu à queue jaune, divers Naso, et Chirurgiens moins connus comme Prionurus et les "dents en brosse" Ctenochaetus; en plus des Acanthurus. Qu'ont en commun toutes ces espèces?

Tous les Chirurgiens sont comprimés latéralement et sont couverts d'écailles très petites donnant à leur corps l'aspect du cuir. Ils ont une longue nageoire dorsale continue et une petite bouche avec de petites dents.  Ce qui distingue vraiment la famille entière est cependant la présence d'une ou plusieurs épines sur le pédoncule caudal (la partie du juste de corps avant la queue), d'où découle leur nom scientifique venant du Grec, "acanthus = "épine". Avec une torsion de la queue ces épines sont employées comme une arme formidable si la nécessité s'en fait sentir.

Les schémas modernes de classification divisent les six genres des Acanthuridés en deux sous-familles (noms finissant en "inae") et trois tribus (fin en " ini").

Espèces du genre Acanthurus , Le bon, le mauvais, et l'inconnu.

Cher Lecteur, en compulsant la  volumineuse littérature mondiale concernant les "poissons de compagnie", je suis frappé par les avis divergents à propos des poissons faisant l'objet de cet article.  La plupart des opinions professées diffèrent de la mienne. Après avoir manipulé des dizaines de milliers de ces poissons, avoir plongé sur les récifs et parlé avec des collecteurs et des centaines de membres oeuvrant dans des aquariums "publics" je me suis aussi forgé une opinion que je vous dévoile ci-après. Mes critères pour les "bonnes " espèces s'appliquent à celles dont la moitié des individus capturés survivent encore après trois mois de captivité.  Je qualifie de "mauvaises" celles ayant  des problèmes comportementaux et/ou une mortalité de plus de 50% le premier mois.

Les bons Acanthurus, ceux qui, en majorité, survivent .

Acanthurus bahianus, Castelnau 1855, le Chirurgien marron.  Largement répandu sur la côte atlantique occidentale(des E.U, s'entend).  Il est dommage que ce poisson robuste ne soit pas plus souvent vendu dans le commerce, il est d'une beauté forte et calme. Bien que d'un aspect assez terne, il s'agit d'un des Acanthurus les moins agressifs et il s'acclimate rapidement.

 

 

Acanthurus coeruleus Bloch & Schneider 1801, le Chirurgien bleu cependant pas aussi étonnamment beau que les deux autres "Chirurgiens bleus" (Paracanthurus hepatus  et Acanthurus leucosternon) ce Chirurgien des Caraïbes est une bonne addition à votre système.  Il s'agit de l'un des membres d'une poignée d'Acanthurus qui sont globalement jaunes lorsqu'ils sont jeunes.  Ce Chirurgien reste assez petit pour figurer dans les aquariums de taille modeste.
Acanthurus coeruleus (juvénile) Acanthurus coeruleus (adolescent) Acanthurus coeruleus (adulte)

Acanthurus dussumieri , Valenciennes 1835, le Chirurgien hawaiien.  C'est un poisson à coloration fortement variable. Certains sont gris terne tandis que d'autres que j'ai vus à Hawaii ont un périmètre jaune brillant autour de leur  corps avec de beaux points pourpre royal.  Ce Chirurgien présente les mêmes traits que le  genre Ctenochaetus dans ses habitudes alimentaires, tamisant le sable et les détritus tout en broutant des algues. Ci-contre: deux spécimens venant de Maui dans un bac d'amateur.  Atteint 46 cm en liberté.

Acanthurus japonicus, Fowler 1946, le Chirurgien à joues blanches du Japon. Est également vendu par erreur sous le nom d'Acanthurus glaucopareius(nigricans) (voir ci-dessous). L' A. japonicus a une tache blanche sous l'oeil qui est beaucoup plus grande . Répandu des Philippines au Japon, relativement robuste. Acanthurus nigrofuscus, Forsskal 1775. L'Acanthure brun . La taille raisonnable (une vingtaine de cm) et le comportement modéré envers les autres poissons en font une espèce souhaitable d'aquarium, particulièrement comme contrôleur d'algues. Malheureusement c'est un poisson esthétiquement plutôt plat. Acanthurus sohal , Forsskal 1775. L'Acanthure zébré.  Pour moi, il s'agit du meilleur Chirurgien du genre Acanthurus bien que quelques individus deviennent tout à fait agressifs avec l'âge et la taille. Aussi longtemps qu'ils sont dominants, les problèmes sont rares.

Acanthurus thompsoni, Fowler 1923, l'Acanthure de Thompson.  Les populations hawaiiennes de cette espèce ne portent pas de blanc sur la nageoire caudale. Bien que n'étant pas d'une beauté saisissante, ce Chirurgien est assez paisible et reste modérément petit (25 cm max.).  Rarement importé dans le commerce.  A gauche un spécimen hawaiien et à droite un exemplaire des îles Cook.


Acanthurus triostegus, Linnaeus 1758, l'Acanthure bagnard ou Manini (hawaïen).  L'un des meilleurs Acanthurus pour l'usage dans les systèmes récifaux vu sa taille, son tempérament facile et l'habitude qu'il a de consommer de fines algues filamenteuses.  Utilisé pour l'usage alimentaire à Hawaii mais disponible comme poisson d'aquarium ailleurs dans le monde.  A gauche : juvénile à Hawaii et à droite : nous voyons un banc en maraude aux îles Cook.


Chirurgiens imitateurs.

 Ces espèces de poissons feignent par leurs couleurs, leurs patrons et leur comportement être d'autres espèces, dans ce cas-ci des Poissons-anges nains du genre Centropyge.  L'avantage spécifique accru est que leur prédation s'en trouve réduite; les Poissons-anges du genre Centropyge étant épineux et immangeables.

Je considère ces Chirurgiens imitateurs comme "bonnes" espèces d'aquarium lorsqu'ils sont de petite taille à cause de leur taux de croissance lent (peuvent être conservés en tant que juvéniles pendant des années), de leur nature paisible (au point d'en être trop timides) et de la promptitude qu'ils présentent à manger les nourritures qu'on leur prépare.  Ce sont donc d'excellentes additions à tout système récifal.

Acanthurus chronixis, Chirurgien imitateur. Très semblable à  Centropyge vroliki (ci-contre), deux-tiers antérieurs gris-argent devenant noir profond vers la queue et arborant des points brillants bleus identiques sur les nageoires impaires.   Nous n'avons malheureusement pas encore de photographie de cet Acanthure à vous présenter à l'heure actuelle.

Les Poissons-anges nains que le genre Acanthurus imite le plus typiquement, de gauche à droite : Centropyge eibli, C. flavissimus et C. heraldi. Photographies prises de poissons en captivité.


Mauvaises espèces d'Acanthurus en captivité.

A part une mort prématurée qu'est ce qui fait que certaines espèces de Chirurgiens soient mal indiquées pour la captivité?  Leur longévité (!)... qui raccourcit celle de vos autres poissons habitant le même bac.... Honnêtement, quelques poissons énumérés ci-dessous essayeront de tuer tous leurs cohabitants.  Si vous vous décidez quand même à tenter l'expérience de juger sur pièce un des "mauvais garçons" cités, fournissez en abondance des retraites pour les futures victimes  et des petits camarades aussi méchants et durs au combat que ne le sont nos Acanthurus déconseillés.  Même alors, ayez l'oeil et le bon.

Acanthurus. achilles, Shaw 1803.  Chirurgien à queue rouge ou à tache rouge.  Largement distribué d'Hawaï à l'ouest via la Micronésie et la Mélanésie dans un secteur appelé Océanie. Bien que les meilleurs spécimens proviennent du cinquantième état des USA(Hawaii), on ne peut espérer obtenir le succès avec cette espèce qu'en se procurant un spécimen sain et en lui fournissant  un grand espace vital dans un système bien établi, à densité et à concentration d'oxygène élevées et stables.  Nous voyons à droite, un spécimen pris sur le vif aux îles Cook.
Acanthurus bariene, Lesson 1830.  Chirurgien à ocelle. Il est capturé en Australie et aux îles Salomon. Ce peut être un poisson querelleur qui  exige nécessairement un grand système(des milliers de litres) .  Longueur : plus de 30 cm.
Acanthurus blochii, Valenciennes 1835.  Chirurgien à queue barrée. Un plus grand (jusqu'à 43 cm), vivant en bancs se déplaçant sur des fonds sablonneux.   Répandu dans tout l'Indo-Pacific tropical.  Notez la barre blanche au travers du pédoncule caudal.  A droite : un spécimen hawaiien.
Acanthurus lineatus, Linnaeus 1758.  Le Chirurgien clown ou Chirurgien à lignes bleues est un mauvais poisson à ajouter à votre système à cause de son manque d'appétit en captivité suivi d'un haut taux de mortalité, ceux qui survivent sont très territoriaux.  Cette dernière particularité le rend parfois terrifiant envers les autres poissons du système et cela ne fait que s'accroître avec l'âge.

Acanthurus olivaceus, Forster & Schneider 1801.  Le Chirurgien à épaulettes oranges.  Un poisson robuste venant des eaux d'Hawaï etd'ailleurs mais malheureusement, une terreur comportementale comparable à A. lineatus . C'est un poisson actif qui atteint plus de 30 cm de longueur.  A ne détenir qu'avec ses égaux en agressivité.  Ci-contre vous apercevez respectivement de gauche à droite un jeune aux îles Fidji et un adulte à Hawaii. 
Acanthurus leucosternon, Bennett 1832.  Chirurgien à poitrine blanche.  J'entends déjà certains d'entre vous s'écrier, " ce n'est pas un poisson difficile!  j'ai connu des personnes en ayant maintenu un pendant des années!".  La plupart des spécimens ne subissent pas les mêmes aléas de capture et d'expédition stressantes. Ceux qui sont bien capturés et bien traités vivent parfois pendant un bon bout de temps.  Deux conditions au succès: Un par bac et un bon nombre de
roches vivantes avec des algues.

Acanthurus (glaucopareius) nigricans, Linnaeus 1758, l'Acanthure gris ou à bordure dorée.  Le nom scientifique corrigé de cette espèce est A. nigricans (par Randall, 1988); une révision aucun doute aussi impopulaire à certains que mon option de désigner l'espèce en tant que "mauvaise".  L'A. japonicus très semblable est un bien meilleur poisson d'aquarium.  L'A. nigricans  vit rarement plus que quelques mois en captivité.  De gauche à droite :n juvénile aux îles Cook et un adulte en captivité.
Acanthurus leucopareius, (Jenkins 1903), le Chirurgien à joues blanches.   Il s'agit d'un poisson aux habitudes alimentaires rigides, dur à dévoyer de sa nourriture favorite que sont les algues filamenteuses.  Présente une longueur totale de 20 centimètres.

Les "Inconnus", les "sans cotation" si vous préférez.

Sont-ils bons, mauvais ou vive-versa? Qui sait.  Ils ne sont pas souvent vus dans le commerce ou alors tellement peu étudiés que je ne pourrais pas avoir, je ne voudrais pas avoir , je n'ai pas assez de confiance en eux pour les placer dans l'une ou l'autre catégorie.

Acanthurus chirurgus, Bloch 1787. Le Chirurgien docteur.  Trouvé dans l'Atlantique occidental; bleuâtre à brunâtre.   Quoique commun en liberté, il n'est que rarement offert à la vente.

Acanthurus guttatus, Forster 1801. Le Chirurgien pointillé ou Chirurgien moutarde que vous pourriez facilement prendre pour un membre des Zebrasoma à cause de son contour circulaire, des larges barres sur le corps et le comportement natatoire actif. J'ai rencontré des résultats mitigés avec cette espèce; quelques groupes vivant bien d'autres mourant de façon mystérieuse.

Acanthurus maculiceps ou Chirurgien à oreilles noires; Acanthurus polyzonaAcanthurus melanosternon, Acanthurus tristis ou Chirurgien de l'Océan Indien; Acanthurus nigroris ou Chirurgien de Cuvier; Acanthurus fowleri; Acanthurus nubilis et bien d'autres que je ne connais que par de rares et éparses notations scientifiques.

Disqualifiés par la taille.

CA c'est trop grand pour les systèmes à la maison.  Demandez aux gens qui capturent des Chirurgiens, ces poissons ont tous  deux traits principaux en commun : activité élevée et défécation copieuse.  Purger les Acanthuridés est important avant de les mettre en aquarium chez le grossiste, certainement avant l'ensachage et l'expédition.  Je veux dire par là que les Chirurgiens sont boulimiques en liberté et partant de continuels défécateurs.  Accessoirement mais de l'accessoire "essentiel", leur taille est un trop grand handicap pour les systèmes domestiques.

Les espèces suivantes d'Acanthurus sont fortement déconseillées donc parce qu'elles atteignent de grandes proportions. Non, elles ne resteront pas petites, adaptées à la taille d'un aquarium.

Acanthurus nigricauda, le Chirurgien masqué.  Le Chirurgien le plus carnivore. Vit en association étroite avec des barracudas et même des requins en Mer Rouge.  Se nourrit des chutes de viande et de petits animaux démersaux.  Atteint une longueur de 50 centimètres.

Acanthurus xanthopterus, Valenciennes 1835, Le Chirurgien à nageoires jaunes ou le Chirurgien pourpre. Semblable au Chirurgien à queue barrée mais affligé d'un manque de coloration de la queue.  C'est le plus grand membre du genre Acanthurus avec 55 cm de longueur!  Ci-contre : Un spécimen aperçu aux îles Cook.

Acanthurus gahhm, Forsskal 1775.  Le Chirurgien noir à queue blanche.  Mer Rouge, golfe Arabique et Golfe d'Aden.  Longueur : 50 centimètres.  Ce poisson aux épaules noires est presque identique à Acanthurus nigricauda . Voir le Randall (1987) pour l'aide taxonomique.

  • Acanthurus leucocheilus, le Chirurgien à lèvres blanches. N'atteint que 30 cm mais agressif.

  • Acanthurus mata; le Chirurgien à queue blanche, similaire à A. xanthopterus, vit presque uniquement de zooplancton.  Souvent identifié à tort comme étant A. bleekeri.  50 cm.

  • Acanthurus monroviae, le Chirurgien de Monrovia; la seule espèce de Chirurgien à être aussi orientale dans l'Océan Atlantique. 45 cm.

  • Acanthurus tennenti; l'Acanthure lieutenant.  45 cm.

Répartition naturelle.

La plupart des espèces d'Acanthurus sont cantonnées dans le large secteur océanique appelé Indo-Pacifique.  On en trouve une espèce dans l'Océan Atlantique oriental le long de l'Afrique.  Cinq habitent les eaux des Caraïbes et de l'Océan Atlantique occidental.

Ce sont des habitants erratiques des récifs rocheux et coralliens peu profonds (profondeur allant de 1 à 100 mètres). 

Taille.

Les plus petites espèces atteignent "seulement" 15 à 20 centimètres, les plus grands vont jusqu'à plus de 60 centimètres!  Dans des conditions idéales les grandes grandissent d'une bonne poignée de centimètres par an atteignant leur taille maximum assez rapidement.

Sélection : générale à spécifique.

Il y a quatre critères principaux à considérer lors de l'acquisition des membres de ce groupe : conformation, couleur, comportement, et durée déjà passée en captivité.

Conditions environnementales.

Habitat.

Sur le récif les Chirurgiens occupent généralement une place laissée libre par les prédateurs et par de plus petits habitants tels que les Demoiselles.  Excepté une petite minorité qui est plus carnivore, une bonne approche descriptive est de les appeler "Tondeuses à algues des tropiques"!  Vous devriez entretenir cette habitude de recherche constante de nourriture en leur laissant suffisamment de pierres pourvues d'algues à racler.

Les Acanthurus exigent de grandes quantités d'espace pour être vraiment heureuses.  À la taille adulte, 250 litres par individu n'est pas trop, rien que pour les espèces de dimensions modestes.

Chimie, physique.

Point important au sujet de l'environnement chimique, physique et social de ces poissonsGardez le optimisé et constant!  Le pH devrait être tamponné et maintenu entre 8,0 et 8,4, la température maintenue entre 21 et 26°C.

Maintenir les niveaux organiques bas à inexistant (aucun ammoniaque ni nitrite, maximum de nitrate de 25ppm) par une filtration vigoureuse, veillez à ne pas trop peupler votre système et à réaliser des changements partiels fréquents d'eau..

Filtration.

Garder des Acanthurus présente un paradoxe permanent dans l'entretien.  D'une part ils tirent bénéfice des systèmes stables et âgés avec des diatomées, la croissance d'algues et la présence de détritus... de l'autre, ils requièrent une charge organique des plus basses et un un taux élevé d'oxygène dissous.

Ne vous méprenez pas sur ce dernier point.  La basse solubilité de gaz a comme conséquence la perte de couleur et le comportement "haletant" des Chirurgiens : halètement, repos sur le fond avec un mouvement d'ouïe désordonné allant du rapide à l'absence.  Remédiez au problème par un mouvement d'eau vigoureux et une aération renforcée.

Comportement territorial.

Pour la plupart des systèmes d'amateur garder un Acanthurus par bac est la solution idéale.  De plus n'oubliez pas que ce poisson devra être le dominant!

Excepté pour les espèces considérées comme relativement dociles, les autres Acanthurus devraient être l'objet d'une constante suspicion et être observés soigneusement si l'addition de nouveaux pensionnaires est envisagée.  Les études sur le terrain ne font que confirmer cette tendance de comportement tourmenteur.  La surface vitale minimale de ces poissons est de plusieurs mètres carrés et elle change rarement . Excepté lorsqu'ils sont engagés, en banc, dans la chasse d'algues à brouter, ils passent leur temps à harasser tous les poissons qui leur ressemblent, tant par leur allure que par leur comportement nutritionnel.

Introduction, acclimatation.

Quand introduire l'un ou l'autre de ces Chirurgiens?   Les Acanthurus devraient être placés en dernier lieu à cause de leur sentiment territorial exacerbé.  Ne pas oublier non plus de donner le temps au système de "vieillir" ce qui permettra l'accumulation des détritus nutritifs et la croissance des algues bénéfiques.

Si vous allez essayer plus d'une espèce d'Acanthurus ou ajouter un ou des conspécifiques, introduisez les en même temps, assurez-vous que les tailles sont différentes (et donc décidément co-non dominant), et guettez les agressions manifestes.

Relations proie/prédateur.

Bien qu'ils aient des nageoires épineuses et armés de scalpels sur le pédoncule caudal, qu'ils soient probablement ciquatoxiques (toxique pour la consommation humaine ou pour tout autre prédateur), les Chirurgiens sont mangés par les prédateurs avérés habituels.  Mesurez bien deux fois les gueules des Mérous et des Poissons-scorpions que vous possédez éventuellement avant de procéder à l'introduction d'Acanthurus.

Reproduction, dimorphisme sexuel.

Les espèces d'Acanthurus montrent peu de différences structurelles ou de couleur entre les sexes.  Bien que dans certains les mâles ou les femelles soient légèrement plus grands et la coloration du mâle plus sombre et intense au moment de la reproduction.  Jetez un coup d'oeil attentif aux photographies de poissons de grande taille en liberté.

Le frai par couple ou en banc est lié aux cycles lunaires.  Deux poissons ou plus faisant des mouvements désordonnés en surface en y libérant leurs gamètes.  Ceux-ci se joignent pour devenir des jeunes planctoniques qui flottent environ pendant une période recouvrant quelques semaines ou mois. Avec de la chance et des courants propices les individus arrivés au stade final s'installent sur un récif approprié.

Alimentation, nourritures, nourrissage : types, fréquence de nourrissage, volume à donner et déchets alimentaires.

La plupart des Acanthurus sont de célèbres brouteurs d'algues, maraudant durant des heures sur les surfaces dures pour y glaner de la verdure (algues). Quelques membres du genre sont connus pour consommer de la matière animale en quantité; A. thompsoni et A. mata sont principalement des mangeurs de plancton animal.  Presque tous tireront avantage des crevettes, euphausiacés, mollusques ou toute autre base alimentaire carnée dans leur alimentation de captivité habituelle.

Mais n'oublions pas de souligner le besoin des Chirurgiens de grignoter des algues. À moins que vous n'ayez qu'un spécimen minuscule dans un aquarium très grand, vous devrez veiller à fournir journellement une alimentation végétale.  Et que ce soit autre chose que de la laitue absolument nulle sur le plan nutritif.

Où pouvez vous obtenir assez de verdure pour satisfaire ces tondeuses aquatiques?  Peut-être chez un détaillant de légumes pour cuisine asiatique ou procéder à votre propre cueillette dans la nature, ou les acheter dans un magasin d'articles de pêche en mer (Ulva et Caulerpa, les rhodophytes et phéophycées (algues brunes) sont employées pour maintenir les esches "fraîches").

Ces poissons requièrent d'être nourris fréquemment, idéalement : un peu toute la journée. Un appareil automatique empli avec un mélange approprié de nourritures vous y aidera.  Un truc : Comment avoir en permanence un stock d'algues fraîches à la maison?  Eh bien, utilisez votre eau provenant des changements réguliers, plongez-y des roches à base de carbonate de calcium, éclairez et c'est parti...

Maladies : infectieuses, parasitaires, nutritionnelles, génétiques et sociales.

S'i l y a quelque chose de pire pour ces poissons que leur penchant pour le combat, c'est leur sensibilité aux attaques de ces protozoaires apparentés hantant les systèmes captifs que sont l'Amyloodinium et le Cryptocaryon.  Le plus embêtant là-dedans est que l'emploi de médications à base de cuivre est totalement inadapté.  Cet élément commun aux remèdes préparés pour l'aquariophilie est naturellement toxique aux algues et aux invertébrés plus que probablement présents dans le bac où ils évoluent mais il est également graduellement toxique pour les Chirurgiens eux-mêmes

Aucune dose de composé de cuivre n'est "à effet zéro" avec ces poissons.  Cela est dû aux caractéristiques de leur peau et aussi à leur flore intestinale.   Vu sous un autre angle, on pourrait dire que le remède est pire que le mal .  Alors que faire?  En premier lieu, ne jamais omettre de procéder aux manipulations prophylactiques habituelles que sont les bains d'eau douce, la mise en quarantaine avant l'introduction et accessoirement (en second lieu) si vous le pouvez, installer une "station" de déparasitage biologique avec comme "gérants", soit des crevettes soit des poissons déparasiteurs.

Les désordres alimentaires des Chirurgiens sont si communément une cause de défiguration et de perte que nous devrions les mentionner ici comme maladies qui devraient être évitées et peuvent être guéries.  Des recherches et beaucoup de travail ont prouvé que la vitamine A et les insuffisances de vitamine C sont une "cause" (ou du moins y sont pour quelque chose) dans la perte de couleur et l'érosion de la tête et de la ligne latérale (acronyme anglais HLLE).  Cette érosion peut être enrayée avec l'administration de ces vitamines. Quelques aquariophiles vantent les vertus de l'ajout chimique spécifique à la nourriture; d'autres préfèrent des sources normales ou terrestres de végétaux (brocoli, carottes, épinards,...), blanchis ou congelés.

Conclusion.

Le genre Acanthurus est à considérer comme utile et adaptable aux systèmes marins captifs. Certains sont relativement aptes à contrôler l'environnement et ont un bon caractère.  D'autres se sont avérés difficiles à tous points de vue sauf pour les amateurs les plus attentifs entretenant de grands systèmes optimisés.

En entretenant correctement des spécimens, capturés et transportés vers leur destination avec sérieux, dans un grand système rempli d'une eau âgée et stabilisée avec de forts courants et un taux d'oxygène élevé, vous ne devriez rencontrer aucune difficulté surtout si la nourriture dispensée est dans les normes reprises ci-dessus.