Naginata

 

Naginata

agenda

 

THIRD.GIF (41936 octets)


    Historique

    La NAGINATA date du IXème siècle. En ce temps là, les Samouraïs décrivaient avec elle de grands mouvements circulaires, soit pour abattre les guerriers à cheval, soit pour couper les jambes des soldats à pied. On l'a beaucoup utilisée duraknt l'ère KAMKURA (1185). Elle devait par la suite,céder la place, comme le fit le sabre lui-même, aux armes à feu. Au début de l'ère EDO (1603), la NAGINATA était utilisée principalement par les femmes et les filles de Samuraïs comme arme de légitime défense et on considérait la NAGINATA comme partie essentielle de la dot. En parallèle, à cette époque, certains guerriers devinrent de grands maîtres dans le maniement de cette arme.

    Pendant l'ère MEIJI, après la création du Budokukaï (1895°, la pratique de la NAGINATA perd son caractère militaire (Bujitsu) pour devenir une discipline personnelle (Budo).

    Jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, sa pratique faisait partie du programme scolaire féminin. Supprimée après la guerre, elle renaquit quelques années plus tard. La Fédération de NAGINATA du Japon fut fondée en 1955. Elle a codifié les différentes techniques des nombreuses écoles existants alors, pour en faire un sport très précis, avec concours technique de " KATA " et rencontres de toutes sortes.

    Aujourd'hui le NAGINATA est enseigné et pratiqué principalement par des femmes. De plus en plus cependant, il fait naître l'intérêt masculin et le nombre de pratiquants masculins est en augmentation. La Fédération Japonaise, reconnue par le Ministère de l'éducation, compte plus de 400000 pratiquants.

    La technique

    Le NAGINATA est une escrime qui se pratique pied gauche ou pied droit avancé. L'escrimeur est parfois de profil, parfois de face par rapport à son "adversaire" et fournit donc un travail bien équilibré de tout le corps. Les coups sont portés sur l'armure de "l'adversaire" à des endroits bien précis : tête (men), poignet (kote), thorax (dô), jambe (sune). Ce sont des coups de coupe auxquels tout le corps participe.

    NAGINA~1.JPG (10872 octets)

    L'arme

    A l'origine , la NAGINATA était un sabre fixé à un long manche de bois dont l'autre extrémité portait un capuchon métallique aminci en lame grossière. Maintenant, le sabre est remplacé par une lame de bambou et les deux extrémités de l'arme sont recouvertes de cuir.

    Son but

    Dans un première phase, c'est une excellente gymnastique de maintien, de connaissance de l'espace, d'adresse et de précision.

    Dès qu'il est pratiqué à deux, il oblige à l'acquisition des réflexes, au contrôle de la nervosité et à l'augmentation de la vitasse de jugement. Plus tard, quand les coups et les parades se succèdent plus rapidement, la possibilité de défoulement est très grande.

    Après avoir acquis assez de technique pour frapper just, on peut accéder aux assauts réels. La NAGINATA se révèle alors comme une arme redoutable. Pourtant le NAGINATA reste toujours élégant et courtois et c'est dans l'étude des "KATA" (au nombre de 8) que cette perfection de forme est la plus sensible.

    Les combats sont possible entre deux pratiquants de NAGINATA, mais aussi entre pratiquants de NAGINATA et de KENDO.

    Toute cette progression demande une discipline intérieur, une connaissance de soi, un désir de progrès, un respect de "l'adversaire" qui placent vraiment le NAGINATA au rang des grandes disciplines de Budo, celles qui mènent l'individu à la recherche de son plein épanouissement.

 

        agenda              acceuil